Histoire du pèlerinage

L’histoire du pèlerinage à Notre-Dame du Port

Photographies © Paroisse Notre-Dame de Clermont
Cliquer pour agrandir

 

La dévotion mariale en ce lieu est attestée depuis les origines, à proximité d’une source réputée miraculeuse.

Des processions organisées ont dû avoir lieu très tôt…

Dès le Haut Moyen-Âge, la Vierge Marie a fait l’objet d’un culte, ici, , puis de manière plus formelle dans la crypte de la basilique romane, appelée la « Souterraine ».

La procession de 1614

Mais la procession de 1614 va donner un essor soudain et durable au pèlerinage vers Notre-Dame du Port. En effet, on le sait avec certitude au printemps 1614, devant les intempéries répétées pendant tout l’hiver et de plus en plus désastreuses pour les cultures, on commence à craindre la famine. Les notables de Clermont demandent aux Chanoines du Port de faire une grande procession dans la ville pour implorer l’intercession de Marie. Tout Clermont processionne avec ferveur le 15 mai… et Marie intercède. « Par la grâce de Dieu », le temps se met au beau et rapidement moissons et autres récoltes abondent.

Aux XVIIe et XVIIIe siècles

En 1618, le nouvel évêque Joachim d’ESTAING publie une ordonnance : « … le 15 mai de chaque année, fête solennelle, avec si possible procession et jour chômé pour les paroissiens et habitants du quartier. ».

Une ordonnance de 1697 étend la solennité du 15 mai. Cette fête devient obligatoire pour toute la ville et ses faubourgs qui auront jour chômé. L’événement attire les foules bien au-delà de l’Auvergne.

Aux XVIIe et XVIIIe siècles, d’autres processions furent organisées, parfois à l’intérieur de la basilique. Les occasions furent en 1631 pour demander protection contre la peste ; en 1640 contre le froid, 1692 et 1694 contre les pluies excessives et le risque de famine, 1699 contre la sécheresse… 1712, 1714, 1740 contre diverses calamités naturelles. Marie veille sur la cité…

De la révolution à aujourd’hui

Pendant la Révolution la procession est interdite et ne reprendra qu’en 1809. Elle va alors bénéficier d’un grand retour de la piété mariale lié aux apparitions de la Vierge [Rue du bac, La Salette, Lourdes…].

La cérémonie du « Couronnement de la Vierge » fait suite au grand «honneur» qu’accorde le Pape Pie IX. Cette événement donna lieu le 20 juin 1875 à une procession de plusieurs kilomètres précédée de trois jours de prière.

De nouveau interdite en 1903 par un arrêté municipal, la procession reprend en 1933, suite à une pétition de la population et un recours au Conseil d’état.

Le pèlerinage se poursuit aujourd’hui tout au long de l’année mais en particulier lors de la neuvaine autour du 15 mai. pélerinage NDP aujourd’hui