Le pèlerinage de nos jours

Le pèlerinage à Notre-Dame du Port de nos jours

Photographies © Paroisse Notre-Dame de Clermont
Cliquer pour agrandir

 

Désormais, chaque année, la procession de Notre-Dame du Port se déroule le dimanche qui suit le 15 mai et clôt une neuvaine mariale, commencée par la célébration de Notre-Dame de Fatima.  Le 400e anniversaire de la procession a été célébré le 18 mai 2014.

Après la messe pontificale du matin, la procession part de la Basilique, parcourt les rues du vieux Clermont, marque une station à la Cathédrale – aux pieds des marches, puis dans l’église – et se termine dans la cour de la Basilique.

La statue de la Vierge – couronnée en 1875 – portée solennellement pendant la procession revient alors dans la crypte pour un an !

Mais c’est aussi, tout au long de l’année que des groupes – paroisses, mouvements, catéchismes… – viennent en pèlerinage, de Clermont, du diocèse, d’autres régions, voire de l’étranger… Sans oublier les personnes qui viennent individuellement en « pèlerins », et ceux pour qui Notre-Dame de Port est le point de départ ou un lieu de passage vers Saint-Jacques-de-Compostelle…

L’équipe d’accueil à Notre-Dame du Port est à la disposition de tous pour accueillir, accompagner sur place, conseiller, voire organiser les pèlerinages.

              

      Lire la vidéo de la procession 2019 réalisée par [un clic sur l’image ci-dessous].

Le bâton du pèlerin à Notre-Dame du Port

 

Chaque année, le dimanche qui suit le 15 mai, la statue de Notre-Dame du Port est portée en procession par des membres de l’Hospitalité d’Auvergne, encadrée par les porteurs de bâtons de prière avec des rubans de couleur sur lesquels sont inscrites les intentions de prière des pèlerins.

 

La procession part de la Basilique, parcourt les rues du vieux Clermont, marque une station à la Cathédrale et retourne à la Basilique.

 

Photographie © Paroisse Notre-Dame de Clermont – Cliquer pour agrandir

 

« Ton bâton me guide et me rassure »

 

De même que le marcheur s’appuie sur le bâton pour continuer sa marche, le pèlerin, le chrétien, s’appuie sur la prière pour avancer à la suite du Christ. Chaque assemblée du dimanche, chaque école ou maison de retraite peut accrocher des rubans porteurs de nos intentions de prière à un bâton qui nous conduit jusqu’au pèlerinage de Notre-Dame du Port.

Ce bâton c’est celui du Christ, notre bon Pasteur. Ce n’est pas seulement hier que Jésus était berger en rassemblant les disciples, en guérissant les malades, en nourrissant les foules. C’est au présent qu’il nous redit : « Moi je suis le bon pasteur, le vrai berger qui donne sa vie pour ses brebis. » Ce bâton que nous tenons à la main durant la procession nous exprime sa prévenance; à notre tour nous pouvons confier au Seigneur les personnes que nous portons dans la prière.

Notre-Dame du Port est l’image de la tendresse de Dieu; ce bâton est le signe de la fidélité de Jésus, une fidélité et une amitié qui nous guident et nous rassurent.

Père Paul Destable